Réponse à Daniel Glazman

Comme le dit le dicton populaire : « mieux vaut tard que jamais ». Je vais donc profiter de l'ouverture de mon blog pour répondre à un message de Daniel Glazman, mais ce billet concerne aussi Tristan Nitot.

Commençons par poser le décor, l'histoire commence avec une interview de Daniel Glazman par Tristan Nitot. Ayant le Standblog dans mon lecteur de flux je lis l'article et trouvant étrange le modèle économique choisi par M. Glazman je décide de laisser un commentaire :

Encore et toujours en train d'essayer de vendre des copies, quand allez-vous comprendre que ce n'est pas un modèle viable ?
Voir entre autres : Free Distribution.

J'avoue que c'était plutôt trollesque, j'aurais pu commencer par une question plus neutre sur le pourquoi du modèle économique choisi.

C'est là que commencent les choses intéressantes. Tout d'abord, les commentaires étaient modérés à priori ce qui compliquait le débat en introduisant de longs délais, on a continué malgré tout, jusqu'à ce que M. Nitot ferme les commentaires, sans donner d'explication. 1

Puis quelqu'un qui est abonné au blog de M. Glazman m'envoie un message sur Jabber pour me signaler que celui-ci a publié un billet pour continuer le débat : Usual suspects - <Glazblog/>.

Je réponds donc là-bas, mais M. Glazman en a vite marre et ferme les commentaires à son tour, en laissant ce message :

A ce point, crevé par le jetlag, une crève monumentale et mon retour tardif de Paris hier soir, ce commentateur me les broute menu-menu. Ses arguments sont tellement nuls ("Si BlueGriffon était financé par Mozilla on ne serait pas en train de parler de tout ça" et si ma tante en avait...) que j'en ai franchement ras-le-bol d'offrir une tribune à cette personne ; je ferme donc les commentaires sur cet article mais je laisse sa prose, elle fera date...

Tout d'abord je tiens à faire remarquer que j'ai passé pas mal de temps à rédiger mes commentaires or la majorité de mes propos n'a pas eu de réponse, par exemple ma question dans mon dernier commentaire sur la fiabilité du modèle économique choisi :

je ne vois pas en quoi le modèle économique de la vente d'extensions propriétaires serait sûr. Par exemple si la communauté développe les mêmes en libre que ferez-vous ? La course aux fonctionnalités ?

Enfin, et c'est la motivation première de ce billet, je tiens à dénoncer cette pratique de la fermeture des commentaires totalement contraire à la liberté d'expression, il y a des façons plus civilisées de clore un débat, qu'il soit trollesque ou non.

Édit : on me rétorque que les commentaires sont fermés automatiquement aux bouts de 3 jours sur le Standblog. À cela je réponds deux choses :

Comments

Subject:

comment 1

Posted by
Anonymous
on 15/01/2011 at 16:44 (CET)

Oh mon dieu !

Respire, mec... la vie doit être bien dure et triste, pour la passer à critiquer ce que font les autres... !

Mélanger le libre avec le propriétaire n'est que de l'hypocrisie. Soit c'est noir, soit c'est blanc. Je n'utiliserai donc pas BlueGriffon. C'est fort dommage mais c'est comme ça. Je comprends toutefois qu'il faut bien vivre de ses inventions ! Mais les inventions virtuelles doivent rester libres... Quant aux inventions matérielles, elles peuvent être ce qu'ellles seront. Par exemple, Frafa, développeur indépendant pour GNU/Linux, propose librement son logiciel MultiSystem sur liveusb.info, l'unique logiciel qui permet de mettre sur une clé USB autant de LiveCDs qu'on veut. Et avec ça, il va bientôt proposer des peluches de New Tux, et des clés USB spéciales MultiSystem, des choses matérielles qu'on paye bien sûr. Il faudrait que le mouvement global du Libre soit au moins totalement réussi dans le monde virtuel qui n'est autre qu'un prolongement du réel et non son opposé. Je suis d'accord sur le fait que l'auteur de BlueGriffon - excellent logiciel - commet une erreur stratégique en mélangeant des codes libres et propriétaires qui laisse une saveur des plus pimentées !

Sur Korben.info, il y a eu un post sur BlueGriffon, sans parler des extensions propriétaires, je te conseille de faire un post diabolique là-bas !

Cordialement,

HLFH

Subject:

comment 3

Posted by
on 14/04/2011 at 03:29 (CEST)
La fermeture automatique c'est une mesure technique et préventive contre les robots spammeurs en cas de faille qui pourrait être exploité.
Si on aime pas, on ne télécharge pas... Pourquoi vouloir toujours critiquer alors qu'on ne fait rien soi-même ! Libre oui, mais rien ne peut être gratuit, car chaque jour, il faut bouffer, n'en déplaise à ceux qui pensent qu'on peut vivre d'Amour et d'eau fraîche ! Celui qui critique n'a qu'à écrire des extensions et les distribuer gratuitement ! Je suis preneur...

Add a comment